RSS

Archives de mot-clé : gâteau

gâteau-biscuit aux pépites de chocolat, farine de blé entier

Tsé des fois, on veut faire des biscuits, mais c’est long… 10 minutes par plaque… le refroidissement, la cuisson… Voici une recette pour faire des biscuits paresseusement! À servir comme un gâteau avec une boule de crème glacée! Mmm. Cochon.

Préparation : 10 min

Cuisson : 35 min

Rendement : à votre goût…. certainement 8 personnes

Ingrédients :

  • 3 tasses de farine de blé
  • 1 1/2 c. à thé de poudre à pâte
  • 1 c. à thé de bicarbonate de soude
  • 1 1/4 de c. à thé de sel
  • 225g de beurre non-salé, froid, coupé en cubes + un peu pour beurrer le moule
  • 1 tasse de cassonade
  • 1 tasse de sucre
  • 2 gros oeufs
  • 2 c. à thé d’extrait de vanille
  • 8 oz de chocolat mi-sucré haché grossièrement

Préparation :

  1. Mettre la grille du four au centre. Préchauffer le four à 350F.
  2. Beurrer une poêle allant au four. Soyez certain qu’elle fait au moins 5 cm de profondeur pour éviter que le gâteau déborde.
  3. Mélanger les ingrédients secs dans un bol.
  4. Dans un autre grand bol ou dans votre mixeur sur pied mélanger le beurre et les sucres pendant 2 minutes à basse vitesse.
  5. Ajouter les oeufs un à un, puis la vanille. Mélanger jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.
  6. Incorporer le mélange de farine et bien mélanger.
  7. Ajouter le 3/4 du chocolat et mélanger doucement.
  8. Mettre le mélange dans la poêle en pressant doucement.
  9. Ajouter le reste du chocolat sur le dessus.
  10. Cuire au four 35-40 minutes ou jusqu’à ce que le dessus soit doré.
  11. Laisser refroidir.
  12. Couper en quartiers.

Copyright : 101cookbooks.com

Advertisements
 
4 commentaires

Publié par le août 6, 2012 dans biscuits, chocolat, dessert

 

Mots-clés : , , ,

The Spotted Pig – New York

Après notre petit dîner chez Shake Shack, on a marché des kilomètres pour faire les magasins et jouer aux touristes. On s’est finalement rendus jusque dans le quartier West Village pour notre souper.

De l’extérieur, ce restaurant a plus l’air d’une taverne hippie.

Une fois, à l’intérieur, j’ai tout de suite remarqué la déco. Complètement éclectique, complètement folle, mais complètement charmante.

Quand on est entré, on nous a dit qu’il y avait 30 minutes d’attente, mais qu’on pouvait s’asseoir au bar en attendant. On a donc commencé avec une bière et un cocktail. Ils sont ensuite venus nous chercher pour nous donner une table.

Nous avons commencé notre repas en partageant une tarte de ricotta, prosciutto et roquette. Elle était très simple, mais très goûteuse. Le type d’entrée que je referais bien à la maison.On pouvait bien voir que les ingrédients étaient de qualité qui offraient un bel équilibre de saveurs.

On a ensuite choisi une assiette de porc braisé et une assiette de steak servi en salade. Les deux étaient très différentes, mais très bonnes. Le porc était bien croustillant à l’extérieur et bien juteux à l’intérieur. Pour le steak, la cuisson était parfaite.

On a terminé avec un morceau de gâteau au chocolat sans farine. C’était incroyable. On était content de partager le dessert parce que c’était assez riche.

Le service était impeccable: sympathique, sans temps mort, intéressé, et ce, malgré que le restaurant était bondé.

Pour le prix, comptez un peu plus de 100$ par couple.

The Spotted Pig / 212-620-0393 / 314 W 11th St, West Village, New York / thespottedpig.com

Pour d’autres avis :

The Spotted Pig on Urbanspoon

 
2 commentaires

Publié par le juillet 5, 2012 dans restaurants, voyage

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , ,

Cupcake camp Montréal

Hier, comme vous le savez déjà, je suis allée faire un tour au cupcake camp.

Plus de 6000 cupcakes ont été donnés gracieusement par des dizaines de pâtissiers. Et pour les autres, le prix de votre entrée était pour la bonne cause. C’est Jeunesse J’écoute et La Tablée des Chefs qui étaient associés à l’évènement.

Pour 20$, vous pouviez choisir 6 cupcakes parmi tous ceux disponibles. On vous donnait aussi un breuvage pour accompagner le tout. Évidemment, on n’est pas obligé de tout manger sur place … On vous donne une boîte dans laquelle vous pourrez apporter vos trouvailles.

J’y ai revu une amie de longue date, qui a participé en tant que pâtissier. J’ai pris un de ses cupcakes et je n’ai pas été déçue. Ils étaient très bons. Vous pouvez voir ce qu’elle fait d’autres ici.

Il y en avait vraiment pour tous les goûts! Des saveurs classiques, des cupcakes aux fruits, certains plus décorés que d’autres et des concepts originaux comme érable et bacon… Oui oui, vous avez bien compris!!!

En novembre prochain, se tiendra la version officielle de cet évènement au palais des congrès de Montréal et pour l’occasion, plus de 50 000 cupcakes sont attendus!!! J’ai bien hâte d’aller voir ça! C’est vraiment de la torture 😉

Voici quelques exemples de cupcakes que j’ai rapporté chez nous :

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Mots-clés : , , , , , ,

Restaurant Joe Beef

Joe Beef, Joe Beef, depuis longtemps, j’en entendais parler et j’avais envie d’y aller, malgré que je ne sois pas une grande amatrice de viande… et quand j’ai vu l’épisode du Layover à Montréal, je me suis dit, il faut y aller. On a donc réservé, il y a quelques semaines déjà, et hier, était le grand soir…

Quand nous sommes arrivés, notre table n’était pas prête et nous étions coincés, dans la petite entrée du restaurant avec les autres couples / groupes qui avaient réservé à la même heure. Pendant ce temps, on peut remarquer le décor éclectique qui se donne un look de vieux, mais cool… Une dizaine de minutes plus tard, l’hôte nous appelle et nous amène au bar. Notre table n’est toujours pas prête, mais il nous assure que le barman allait prendre soin de nous en attendant, nous avons donc commandé deux bouteilles de bière Joe Beef et deux verres de vin blanc (nous étions 4 personnes). De mon expérience, si on vous offre à boire en attendant votre table parce qu’elle n’est pas prête, c’est sur la maison… mais quand on a reçu la facture, nous avions bel et bien été chargés pour nos premières consommations. On nous a donc amené au bar, pas pour s’excuser du retard, mais pour nous occuper en attendant.

Le menu est écrit sur un grand tableau noir. Vous y retrouvez les entrées, les plats principaux, les desserts et une liste exhaustive des vins disponibles. De notre table, nous ne pouvions pas lire le menu… Peut-être c’est pour cela qu’ils vous font attendre à la porte? Enfin, nous avons dû nous lever pour aller lire le menu, ce qui a vraisemblablement mis les clients assis sous l’ardoise inconfortables.

Au moment de servir, ils ont baissé les lumières pour une ambiance plus romantique, donc, à partir d’ici, je n’ai plus de photos…Nous avons choisi 3 entrées :  nous avons choisi les croquettes d’anguilles panées de Corn Flakes, les ailes de poulet et la vraie mozzarella. Les trois entrées étaient absolument délicieuses. Bien que j’aie goûté aux plats de tout le monde, j’avais l’assiette d’anguille et avec les sauces qui accompagnaient les croquettes, c’était parfait autant du point de vue de la texture que du mélange de saveurs.

En plat principal, nous avons choisi : le steak, le spaghetti au homard, le plat de choucroute et une assiette de cerf. Encore une fois, j’ai pigé dans les assiettes de tout le monde, et celle que j’ai préférée, et ce, de loin, était le steak. La cuisson était parfaite et il fondait en bouche. Moi personnellement, j’avais commandé le spaghetti du homard (sans remarquer le prix, puisque devant le tableau, on s’est dépêché de choisir….) et j’ai été déçue. J’ai commencé par la queue du homard, et elle était vraiment trop cuite. La chair était vraiment caoutchouteuse et me roulait en bouche. Ce qui m’a coupé l’appétit. Les pinces étaient beaucoup mieux, mais je n’ai même pas mangé la moitié de l’assiette. Bon d’accord, c’était une assiette énorme! Les pâtes elles-mêmes étaient bien cuites, mais l’assiette en soit, manquait un peu d’assaisonnement à mon goût. Mon copain, pour sa part, a beaucoup aimé son assiette de cerf. À mon avis, c’était bien, mais sans plus… Peut-être que suis-je difficile? Pour ce qui est de l’assiette de choucroute, je n’ai pas grand-chose à dire… c’était correct.

Pour dessert, nous avons partagé un gâteau forêt noir et meringue et une mandarine givrée et crème glacée maison. Le gâteau forêt-noire était très bon! La mandarine… déjà ce n’est pas ce que nous avions commandé, mais en plus, la crème glacée (plus genre sorbet) était sure et amère en même temps. Ce n’était pas très bon.

Le service était bizarre. Trois serveurs se sont occupés de nos commandes. On pourrait s’attendre à ce que le service soit, 3 fois mieux, mais non… en plus de l’erreur avec le dessert, nous avons demandé le reste du spaghetti au homard, pour emporter, mais le paquet n’est jamais venu. Nous avons seulement réalisé une fois à l’extérieur.

Pour ce qui est du prix… c’est là, entre autres, que le bât blesse. Les prix sont gonflés. C’est très cher pour ce que c’est. Comptez 70$ par personne sans alcool.

Sommes toutes, je ne retournerais pas chez Joe Beef, parce que j’aime mieux une très bonne bouffe avec un service impec dans un petit resto inconnu qu’une expérience médiocre dans un restaurant très prisé et populaire.

Pour lire d’autres avis, visitez :

Joe Beef on Urbanspoon

 
10 commentaires

Publié par le février 4, 2012 dans restaurants

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

Pouding chômeur au sirop d’érable

Ce pouding chômeur, c’est ce que j’ai servi après la salade et la tarte à l’oignon à mes invités… De quoi bien terminer le repas. Ils n’ont pas été déçus. C’était à se rouler par terre, comme on dit.

Le pouding chômeur est une recette québécoise classique. Ma recette de famille utilisait du lait, et ma grand-mère me racontait même que durant la guerre et durant la crise économique, on utilisait de l’eau… Cette recette utilise de la crème… C’est vraiment très bon, mais tout ça pour dire que vous pouvez la remplacer par du lait, mais attendez-vous à ce que ce soit moins crémeux et moins onctueux.

Préparation : 15 min.

Cuisson : 35 min

Rendement : 12 portions

Ingrédients pour le gâteau :

  • 1/2 tasse de beurre ramolli
  • 1 tasse de sucre
  • 2 oeufs
  • 1 c. à thé de vanille
  • 2 tasses de farine
  • 1 c. à soupe de poudre à pâte
  • 1 1/3 tasse de lait

Ingrédients pour la sauce crémeuse à l’érable :

  • 1 1/2 tasse de sirop d’érable
  • 1 1/2 tasse de cassonade
  • 1 1/2 tasse de crème 35%
  • 1/3 tasse de beurre

Préparation :

  1. Beurrer un moule en verre de 9X13po.
  2. Préchauffer le four à 325 F.
  3. Dans un grand bol, à l’aide d’un batteur électrique, battre le beurre et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit léger.
  4. Incorporer les oeufs et la vanille.
  5. Dans un autre bol, mélanger la farine et la poudre à pâte.
  6. Ajouter les ingrédients secs à la préparation de beurre en deux fois en alternant avec le lait et bien mélanger.
  7. Verser la pâte dans le moule et réserver.
  8. Dans une grande casserole, mélanger tous les ingrédients de la sauce.
  9. Porter à ébullition en brassant.
  10. Réduire le feu et laisser mijoter 2 minutes.
  11. Verser délicatement la sauce sur la pâte.
  12. Cuire au four pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que le dessus du pouding soit doré et qu’on cure-dent inséré dans le gâteau ressorte sec (pas dans la sauce… ça serait normal qu’il ne soit pas sec 😉
  13. Servir chaud ou tiède, avec de la crème glacée si désiré.
 
11 commentaires

Publié par le janvier 25, 2012 dans crème, dessert, gâteau, sirop d'érable

 

Mots-clés : , , , ,