RSS

Archives de mot-clé : poisson

Chutney à la mangue

Le chutney est une bonne façon de passer plusieurs mangues qui sont très prêtes ou de profiter de ventes. Si vous voulez en faire plus ou si cette quantité, c’est déjà beaucoup pour vous, ne vous en faites pas, vous pouvez le congeler, le mettre dans des bocaux stérilisés ou simplement le garder au réfrigérateur. Grâce au vinaigre, il se gardera quelques semaines. Cette recette accompagne très bien celle de tofu au gingembre et s’utilise aussi très bien avec du poisson blanc ou certaines viandes.

Préparation : 20

Cuisson : 20 minutes

Rendement : 3 tasses

Ingrédients :

  • 1 tasse de vinaigre de cidre
  • 1 tasse de cassonade, bien tassée
  • 1 1/2 tasse d’oignons hachés
  • 1 c. à thé de piment de la Jamaïque
  • 4-5 mangues, pelées, coupées en dés
  • 2 branches de céleri, coupées en dés
  • 3 c. à soupe de gingembre frais, râpé
  • 2 gousses d’ail, hachées
  • Le zeste râpé et le jus d’une orange
  • 1 pincée de clou de girofle moulu
  • 1 pincée de piment de Cayenne moulu
  • Sel et poivre

Préparation :

  1. Dans une casserole, porter à ébullition le vinaigre et la cassonade.
  2. Laisser mijoter 2 à 3 minutes.
  3. Ajouter les oignons et le piment de la Jamaïque et poursuivre la cuisson 2 minutes.
  4. Ajouter le reste des ingrédients.
  5. Laisser mijoter doucement 20 minutes en remuant de temps à autre.
Advertisements
 
7 commentaires

Publié par le mai 6, 2012 dans mangue

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

Brit & Chips

Le restaurant Brit & Chips est reconnu pour n’être rien de moins que le meilleur restaurant de fish n’ chips à Montréal. Les propriétaires sont les mêmes que le restaurant Burgundy Lion, un très bon pub dans Griffin Town.

La déco est très simple, presque typique du fast-food. Cuisine ouverte, tabourets et comptoirs, et petites tables. La place est remplie d’amateurs de poisson frit et ça sent la friture. Malgré cela, on commande à la table avec le menu, quoique le menu soit écrit au dessus de la cuisine, pour vous laisser choisir pendant que vous patientez pour une table.

Des entrées au dessert, on vous propose beaucoup de frit. On n’a pas pris d’entrée, je me disais que j’en aurais assez du plat principal et pour être honnête, j’avais vraiment envie d’essayer leur dessert… deep fried whatever! Pour les gens plus conservateurs, ils servent la traditionnelle morue avec une panure légère et croquante. Pour les plus aventuriers, vous pouvez essayer l’aiglefin à la panure au sirop d’érable, le saumon, panure à la Guiness, le merlu à la panure Orange Crush. Nous les avons tout essayé sauf celui à l’orange crush. Ils étaient tous très bons. Les frites étaient molles à mon goût… je les aime un peu plus croustillantes. Finalement, j’étais trop pleine pour prendre le dessert… On pensait y aller avec la barre de chocolat Snikers frite, mais finalement non… je ne me sentais pas super super bien…  En résumé, c’est une bonne option si vous êtes fan de fast food, mais pas si vous faites attention à votre ligne 😉

Le service est rapide et sympathique. Pour le prix, calculez 15$ par personne. Notez qu’ils sont fermés le dimanche et que vous pouvez aussi commander pour apporter.

Brit & Chips – 433, rue McGill, Montréal –  514 840-1001 – www.britandchips.com

Pour d’autres avis :
Brit & Chips on Urbanspoon

 
7 commentaires

Publié par le avril 17, 2012 dans non classé, restaurants

 

Mots-clés : , , , , , ,

Poisson sur ratatouille aux pois chiches

Voici une bonne petite recette adaptée d’une ratatouille traditionnelle. Évidemment, vous pourriez prendre votre recette personnelle et y ajouter les pois chiches et le poisson. Vous pouvez également préparer la ratatouille la fin de semaine et un soir, en arrivant de travailler, il ne vous reste que le poisson à faire cuire. C’est plus rapide.

Préparation: 25 min
Cuisson: 30 min
Rendement: 4

Ingrédients :

  • 2 oignons, hachés
  • 4 gousses d’ail, hachées
  • 500 ml (2 tasses) d’aubergine, coupée en cubes de 1 cm
  • 1 poivron jaune, coupé en cubes de 1 cm (1/2 po)
  • 75 ml (1/3 tasse) d’huile d’olive
  • 1 courgette, coupée en cubes de 1 cm (1/2 po)
  • 6 tomates italiennes, épépinées, coupées en cubes de 1 cm (1/2 po)
  • 75 ml (1/3 tasse) de persil plat ciselé
  • 5 ml (1 c. à thé) de basilic séché
  • 1 boîte de 540 ml (19 oz) de pois chiches, rincés et égouttés
  • 600 g (1 1/4 lb) de filets de merlu ou autre poisson à chair blanche, coupés en 4 pavés
  • Sel et poivre
  • 4 branches de thym frais
Préparation :
  1. Préchauffer le four à 200 °C (400 °F).
  2. Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.
  3. Dans une casserole, cuire les oignons, l’ail, l’aubergine et le poivron dans 60 ml (1/4 tasse) d’huile, à feu moyen, jusqu’à ce que l’aubergine commence à dorer.
  4. Ajouter le reste des légumes, les herbes et les pois chiches.
  5. Couvrir et laisser mijoter 15 minutes en remuant de temps à autre. Saler et poivrer.
  6. Pendant la cuisson, déposer les 4 pavés de poisson sur la plaque. Saler et poivrer.
  7. Cuire au centre du four de 10 à 12 minutes, selon l’épaisseur du poisson.
  8. Au service, répartir la ratatouille au centre des assiettes.
  9. Faire tomber le reste de l’huile en gouttelettes sur le jus de cuisson.
  10. Décorer de thym.

Copyright : ricardocuisine.com

 

Mots-clés : , , , , , ,

Filet de sole à la florentine

Au travail, on me dit souvent que mes recettes prennent trop de temps à faire et que les soirs de semaine, entre les devoirs et les leçons des enfants, la vaisselle et toutes les autres choses à faire, 30 minutes est le maximum de temps qu’ont mes collèges pour la préparation du repas. Voici donc une recette très facile et rapide. En même temps, c’est peut-être une bonne façon de faire manger du poisson aux enfants. Et en passant, c’est aussi très bon réchauffé!

Préparation : 5 min

Cuisson : 25 min (dont 20 min au four et pendant ce temps on peut faire autre chose 😉 )

Ingrédients :

  • 11 tasses d’épinards
  • 4 filets de sole ou d’aiglefins
  • 1 1/3 c. à soupe d’huile de canola
  • 1 petit oignon haché finement
  • 2 carottes râpées
  • 1/2 tasse de fromage parmesan
  • sel et poivre au goût
Préparation : 
  1. Préchauffer le four à 400°F.
  2. Laver et égoutter rapidement les épinards et les transférer dans une casserole sans y ajouter d’eau. L’eau qui reste dans les feuilles après avoir légèrement secoué celles-ci est suffisante pour les cuire.
  3. Saler, couvrir et cuire à feu vif 2-3 min, jusqu’à ce que les feuilles flétrissent.
  4.  Bien égoutter dans une passoire et presser pour enlever le surplus d’eau.
  5. Placer les épinards au fond d’un plat allant au four.
  6. Bien éponger les filets de sole dans une serviette et les étendre sur les épinards.
  7. Chauffer l’huile dans une poêle à feu moyen-doux.
  8. Faire revenir l’oignon et les carottes pendant 3-4 min.
  9. Saler et poivrer, puis répartir le tout sur les filets.
  10.  Recouvrir le tout de fromage râpé.
  11. Cuire au centre du four environ 20 min, jusqu’à ce que doré.

Copyright : soscuisine.com

 
2 commentaires

Publié par le février 6, 2012 dans épinards, fromage, poisson

 

Mots-clés : , , , ,

Restaurant Joe Beef

Joe Beef, Joe Beef, depuis longtemps, j’en entendais parler et j’avais envie d’y aller, malgré que je ne sois pas une grande amatrice de viande… et quand j’ai vu l’épisode du Layover à Montréal, je me suis dit, il faut y aller. On a donc réservé, il y a quelques semaines déjà, et hier, était le grand soir…

Quand nous sommes arrivés, notre table n’était pas prête et nous étions coincés, dans la petite entrée du restaurant avec les autres couples / groupes qui avaient réservé à la même heure. Pendant ce temps, on peut remarquer le décor éclectique qui se donne un look de vieux, mais cool… Une dizaine de minutes plus tard, l’hôte nous appelle et nous amène au bar. Notre table n’est toujours pas prête, mais il nous assure que le barman allait prendre soin de nous en attendant, nous avons donc commandé deux bouteilles de bière Joe Beef et deux verres de vin blanc (nous étions 4 personnes). De mon expérience, si on vous offre à boire en attendant votre table parce qu’elle n’est pas prête, c’est sur la maison… mais quand on a reçu la facture, nous avions bel et bien été chargés pour nos premières consommations. On nous a donc amené au bar, pas pour s’excuser du retard, mais pour nous occuper en attendant.

Le menu est écrit sur un grand tableau noir. Vous y retrouvez les entrées, les plats principaux, les desserts et une liste exhaustive des vins disponibles. De notre table, nous ne pouvions pas lire le menu… Peut-être c’est pour cela qu’ils vous font attendre à la porte? Enfin, nous avons dû nous lever pour aller lire le menu, ce qui a vraisemblablement mis les clients assis sous l’ardoise inconfortables.

Au moment de servir, ils ont baissé les lumières pour une ambiance plus romantique, donc, à partir d’ici, je n’ai plus de photos…Nous avons choisi 3 entrées :  nous avons choisi les croquettes d’anguilles panées de Corn Flakes, les ailes de poulet et la vraie mozzarella. Les trois entrées étaient absolument délicieuses. Bien que j’aie goûté aux plats de tout le monde, j’avais l’assiette d’anguille et avec les sauces qui accompagnaient les croquettes, c’était parfait autant du point de vue de la texture que du mélange de saveurs.

En plat principal, nous avons choisi : le steak, le spaghetti au homard, le plat de choucroute et une assiette de cerf. Encore une fois, j’ai pigé dans les assiettes de tout le monde, et celle que j’ai préférée, et ce, de loin, était le steak. La cuisson était parfaite et il fondait en bouche. Moi personnellement, j’avais commandé le spaghetti du homard (sans remarquer le prix, puisque devant le tableau, on s’est dépêché de choisir….) et j’ai été déçue. J’ai commencé par la queue du homard, et elle était vraiment trop cuite. La chair était vraiment caoutchouteuse et me roulait en bouche. Ce qui m’a coupé l’appétit. Les pinces étaient beaucoup mieux, mais je n’ai même pas mangé la moitié de l’assiette. Bon d’accord, c’était une assiette énorme! Les pâtes elles-mêmes étaient bien cuites, mais l’assiette en soit, manquait un peu d’assaisonnement à mon goût. Mon copain, pour sa part, a beaucoup aimé son assiette de cerf. À mon avis, c’était bien, mais sans plus… Peut-être que suis-je difficile? Pour ce qui est de l’assiette de choucroute, je n’ai pas grand-chose à dire… c’était correct.

Pour dessert, nous avons partagé un gâteau forêt noir et meringue et une mandarine givrée et crème glacée maison. Le gâteau forêt-noire était très bon! La mandarine… déjà ce n’est pas ce que nous avions commandé, mais en plus, la crème glacée (plus genre sorbet) était sure et amère en même temps. Ce n’était pas très bon.

Le service était bizarre. Trois serveurs se sont occupés de nos commandes. On pourrait s’attendre à ce que le service soit, 3 fois mieux, mais non… en plus de l’erreur avec le dessert, nous avons demandé le reste du spaghetti au homard, pour emporter, mais le paquet n’est jamais venu. Nous avons seulement réalisé une fois à l’extérieur.

Pour ce qui est du prix… c’est là, entre autres, que le bât blesse. Les prix sont gonflés. C’est très cher pour ce que c’est. Comptez 70$ par personne sans alcool.

Sommes toutes, je ne retournerais pas chez Joe Beef, parce que j’aime mieux une très bonne bouffe avec un service impec dans un petit resto inconnu qu’une expérience médiocre dans un restaurant très prisé et populaire.

Pour lire d’autres avis, visitez :

Joe Beef on Urbanspoon

 
10 commentaires

Publié par le février 4, 2012 dans restaurants

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

The Oyster Shack

J’ai été très occupée en cette première semaine de retour au travail, je n’ai pas beaucoup cuisiné cette semaine, et j’ai mangé au resto deux fois plutôt qu’une. En jour de tempête, pour éviter un traffic monstre, je suis restée au centre-ville, me suis stationnée et j’ai marché. Je suis allée au restaurant The Oyster Shack.

Le restaurant est très décontracté. La décoration se résume à des filets de pêche, des cages à homards et une proue de chaloupe… L’ambiance est assez sympathique.

Sachant que le proprio est du Nouveau-Brunswick, on s’attend à des poissons, des fruits de mer et des plats de shack, et c’est ce qu’on y trouve. Ils servent des huîtres évidemment, des chaudrées de palourdes, des moules,  des fish n’ chips, des lobsters rolls. J’ai pris les fish n’chips. Une assiette généreuse; trois filets de barbotte cuit à la perfection dans une belle panure et servi sur des frites légèrement épicées et salées. C’était très bien. Mon chum a choisi un plat de moules et frites. Il a trouvé qu’elles étaient bien, mais n’avaient rien de spécial à offrir.

Comptez une vingtaine de dollars par personne sans alcool. Mais vous pouvez aussi venir pour prendre une bière et regarder un match au bar.Je le conseille pour un petit repas à la bonne franquette entre amis, mais pas pour un souper romantique, à moins que vous vouliez des huîtres pas trop chères.

The Oyster Shack – 1242 rue Bishop – 514-395-1888 – www.oystershackonbishop.com

Pour voir d’autres commentaires :

Oyster Shack on Urbanspoon

 
3 commentaires

Publié par le janvier 14, 2012 dans restaurants

 

Mots-clés : , , ,